L'Histoire

 

En quelques mots :

Le Shikoku Ken (ou Shikoku Inu) était un chien utilisé pour la chasse, principalement aux sangliers. Cette race était surtout présente dans la région de Kochi (le Shikoku était aussi appelé «Kochi Ken»). Il y avait 3 variétés de cette race : Hawa, Hongawa et Hata.

Ancienne photo de Shikoku

Détail :

Le Shikoku Ken est un chien de chasse, utilisé principalement pour le sanglier et le cerf. Il a vécu avec les matagi, (chasseurs), et ses talents sont encore parfois utilisés au Japon.

Le Shikoku Ken a vu le jour dans les villages éloignés des montagnes du Japon, dans la préfecture de Kochi, sur l’île de Shikoku.

Cette région particulièrement montagneuse et parfois difficile d’accès, fait que cette race n’a été que rarement croisée avec d'autres chiens et c’est divisée en plusieurs lignées. L’effectif est confidentiel et la race reste peu répandue, même au Japon.

 

Sur l’île de Shikoku, le mont Ishizuki est divisé trois zones : l'Ekime-Ken Shuso-Gun au nord, l’Honkawa au sud et le Haka Huwahara au sud-est.

Dans chacune de ces zones, une sélection a été faite sur les types locaux de Shikoku Ken et 3 variétés dans la race ont vu le jour : Hawa, Hongawa et Hata.

Ces 3 variétés étaient plus ou moins pures suivant leur situation géographique. Le NIPPO (administration cynophile s’occupant des races japonaises) a élaboré un standard qui permit, générations après générations de sélectionner le Shikoku Ken tel que nous le connaissons aujourd’hui.


De nos jours, au Japon, il existe encore 2 types de Shikoku Ken : le type «chasse» et le type «classique» pour la compagnie et le show. Le premier est plus fin et longiligne, le deuxième est plus trapu et costaud.

En France : le Shikoku Ken n’est présent sur notre territoire que depuis 2008. Le cheptel Shikoku ken est estimé a environs 20 Shikoku présent en France.

L’année 2010 voit les premiers Shikoku Ken importés du Japon avec les chiens de nos élevages. (Taishumme et Matsuhime)

Taishumme étant la première sésame rouge sur le sol français. La couleur sésame rouge est la couleur la plus répandue chez le Shikoku au Japon, mais plus rare hors Japon.

La couleur sésame et sésame noir sont les couleurs les moins courantes au Japon mais les plus connues hors Japon.

****************

shikoku ken pedigree database
shikoku database